Vous êtes aujourd’hui en proie à un quotidien qui ne vous plait plus, et vous entrez dans une routine qui vous dérange.

Vous constatez que vous fuyez de plus en plus régulièrement vos responsabilités, et que vous êtes emplis de désirs inassouvis. Cela a un impact direct sur votre motivation, vous traînez des pieds le matin pour aller au travail et vous n’arrivez plus à atteindre les objectifs qui vous sont fixés.

Vous êtes conscient qu’il est temps d’opérer un changement radical dans votre vie, mais vous ne savez pas comment vous y prendre. Comment pouvez-vous retrouver votre joie de vivre sans tout chambouler ? Que devez-vous faire pour que votre quotidien soit plus intéressant ?

Pour changer de vie, vous avez besoin de suivre des règles qui ont fait leurs preuves. Au commencement, vous devrez vous assurer que ce désir de changement n’est pas que passager. Ensuite, vous vous assurerez de construire un projet précis et vous vous testerez. Vous aurez également besoin de vous former et de faire un point financier avant de vous lancer. Enfin, prévoyez toujours un plan de secours pour un éventuel retour en arrière.

1) S’assurer que l’envie est profonde

Il s’agit de ne pas se tromper. Vous avez envie de changer de vie ou vous fuyez un quotidien ? Votre envie est-elle là depuis longtemps ou n’est-elle qu’un désir passager ? Il est souvent difficile de s’y retrouver dans ses émotions, plus particulièrement autour de la quarantaine, la fameuse crise du milieu de vie fait son apparition et vous intime de faire le bilan.

Il ne faut pas se laisser emporter par les doutes et brutalement tout chambouler, une seule question doit s’imposer : mon désir de changer de vie est-il là depuis longtemps ou cette lubie est-elle récente ? Si la réponse est « depuis longtemps », alors en effet, peut-être est-il temps de passer à l’acte. Mais pas de n’importe quelle manière. Aucune décision ne doit être prise à la hâte. Méditez votre projet…

2) Concevoir un projet précis et se tester

Si l’envie de changer de vie est présente depuis longtemps, alors il est temps de mettre des mots sur votre désir ; des mots sur ce que vous voulez et des mots sur ce que vous ne voulez plus. Le moment des « peut-être » est achevé, vous avez accumulé suffisamment d’expérience et de connaissance sur vous-même pour ne plus tergiverser autour de mille questions : écrivez noir sur blanc ce qui vous fait rêver et pensez à faire une colonne sur ce que vous ne voulez plus jamais voir apparaître dans votre vie.

Une fois que vous aurez fait ce travail, il faut absolument tester un peu de changement, même court, à petite échelle, pour vous assurer que vous n’êtes pas en train de fantasmer autour d’un rêve qui n’a rien à voir avec la réalité. Le quotidien dont vous rêvez sera probablement très éloigné de la réalité. Changez de vie pendant deux mois et regardez ce que ça donne. Vous posez des jours de congé, vous demandez un DIF, vous faites des stages, etc. De nombreuses solutions sont possibles. L’objectif étant de vous obliger à arrêter de rêver pour vous confronter à de la réalité.

3) Se former pour acquérir les compétences

Vous êtes convaincu que le désir de changement n’est pas une lubie et l’envie persiste même après avoir testé votre nouvelle vie pendant quelques semaines ? Alors c’est que l’idée du changement est bien ancrée en vous. Ce n’est pas pour autant que vous devez vous lancer bille en tête dans l’aventure, le chemin n’a pas encore commencé, vous allez devoir mettre toutes les chances de votre côté en cherchant une formation qui réponde à vos objectifs.

Formez-vous, même à distance, renforcez vos acquis, votre savoir-faire technique, vos compétences théoriques, jusqu’à vous sentir solide comme un roc. La formation est davantage là pour vous rassurer que pour vous former réellement parce que seul le terrain a véritablement ce pouvoir. Mais elle vous permettra d’accumuler cette confiance tellement nécessaire pour se lancer avec en tête l’idée de la réussite.

4) Faire le point financièrement

Rien ne rassure davantage que de savoir de quelle manière vous allez subvenir à vos besoins pendant la période de changement. Faites bien attention à ne pas sous-évaluer vos dépenses dans ce domaine. De nombreux projets pour changer de vie avortent parce que des frais imprévus sont apparus sur le chemin. Plongez le nez dans vos économies, regardez du côté des prêts, et réfléchissez au temps que vous pouvez supporter sans salaire.

De quoi avez-vous réellement besoin pour vivre ? Nombreuses sont les personnes qui fonctionnent très bien avec peu de revenus parce qu’elles ont tout simplement fixé leur priorité. L’essentiel n’est pas de conserver son train de vie habituel, mais de savoir très exactement où l’on va. Cette tranquillité financière est à la base de votre capacité à tenir sur la distance et donc de la réussite de votre projet.

5) Prendre en compte votre entourage

Il est évident que ce genre de décision ne peut pas se prendre seul. Le conjoint, la famille, tout le monde est concerné. Chacun va se retrouver impacté par votre décision. Il vaut mieux en discuter, vous expliquer, recadrer le fonctionnement que vous aviez prévu pour y intégrer des points de vue différents. Ce ne sont pas uniquement des problèmes financiers ou logistiques qui vont se présenter dans votre nouvelle vie, vous serez secoué mentalement, et vous allez devoir tenir le coup.

N’imaginez pas vous épanouir dans votre projet si vous rendez tout le monde nerveux autour de vous. Présentez clairement le projet que vous avez en tête et expliquez à chacun comment vous voyez les choses… et puis faites quelques concessions si vous désirez obtenir le soutien inconditionnel de vos proches en échange.

6) Prévoir un plan de secours

Aucun projet ne vaut le coup de finir sous les ponts. Vous devez certes prendre des risques, comme dans toute entreprise, mais le risque doit se situer dans un cadre. Un cadre bien cerné à l’intérieur duquel vous pouvez perdre de l’argent, en effet, mais perdre de l’argent est beaucoup moins grave que perdre une famille. Le danger tient surtout dans le fait que vous vous visualisez en position d’échec ; donc posez-vous la question du plan de secours sans jamais perdre votre motivation ! Il s’agit surtout d’être rassuré sur l’avenir de vos proches.

Assurez-vous de pouvoir retrouver votre ancien poste par exemple, ou un poste voisin, et ne mettez pas en danger la vie de votre famille. Et puis ce n’est pas parce que votre projet a tourné court que vous n’allez pas recommencer en mieux une prochaine fois. C’est aussi le rôle du plan B : vous donner la possibilité de recommencer plusieurs fois jusqu’à la dernière, celle que vous aurez parfaitement préparée, et qui finalement sera la bonne.

Relevez la tête et changez de vie ! 

Si vous suivez ces règles, vous réussirez à coup sur votre changement de vie.

Vous sauterez du lit le matin pour croquer à pleines dents votre nouveau quotidien. Vous paraîtrez pleinement épanoui aux yeux de votre entourage et vous construirez de nouvelles relations, aussi bien au travail que dans votre vie personnelle. Vous explorerez des facettes de votre personnalité que vous ne connaissiez pas, et vous serez en pleine forme.

Je vous souhaite un excellent changement de vie.

Vous retrouverez ces conseils et des dizaines d’autres dans mon guide à télécharger. Pour cela il vous suffit d’indiquer votre prénom et votre adresse email dans le formulaire ci-dessous, et vous le recevrez dans quelques minutes dans votre boite email.

Télécharger (Changer de vie)